_wp_generated/wpce58d51f.jpg _wp_generated/wp36edfc2b.jpg _wp_generated/wp60a63cd0.jpg Poursuivre , avec  « Vivre à Hyderabad »
Vers la page « parrainer un enfant »

C'est grâce à eux en particulier que sont  préparés et envoyés les rapports de parrainage environ deux fois par an, rédiger des newsletters en français et en anglais tous les trois mois. Ils ne sont pas censés enseigner mais peuvent remplacer un professeur manquant exceptionnellement.


Venir à Hyderabad : conseils pratiques


.1 Avant le départ

    La première des formalités à remplir avant de venir en Inde est d’obtenir un visa. Il est normalement possible d’obtenir un visa d’un an, en fournissant notamment une attestation financière prouvant que vous êtes à même de subvenir à vos propres besoins, ainsi qu’une invitation de la part de Marica et la directrice de stage.

Marica est heureuse d'accueillir des visiteurs de plus ou moins longue durée, qui participent à la vie de la communauté éducative, Leurs missions  s'articulent entre les deux écoles Marica I et Marica II, en fonction des projets en cours et des besoins.

Cependant, ce visa est difficile à obtenir, car s’il apparaît que vous aller travailler, et ne pas être rémunéré, vous entrez dans la catégorie « volontaire », catégorie pour laquelle l’Inde ne donne plus de visa.

 La solution la plus simple, que j’ai finalement retenue après un premier refus pour un an, est alors de demander un simple visa tourisme (obtenu normalement en 3 à 5 jours),  .(pour demander tous ces visas, il est utile de consulter le site  http://www.vfs-in-fr.com/ ou de se confier moyennant finances à une agence spécialisée


    Pour ce qui est des précautions sanitaires, aucun vaccin n’est obligatoire pour l’Inde, mais il faut être à jour des vaccins habituels (DTP), il est également conseillé d’être vacciné contre les hépatites A et B, et éventuellement, la fièvre typhoïde. La zone d’Hyderabad ne connaît pas un gros risque de paludisme, cependant, si l’on voyage, il peut être bon de prendre de la Savarine. En tout état de cause, il est très fortement déconseillé de prendre ce médicament  pendant plus de trois mois. Enfin, ne vous encombrez pas de trop de médicaments, les pharmacies indiennes sont nombreuses et bien achalandées. Ce conseil vaut d’ailleurs pour tous les domaines, il n’est pas un seul produit que je n’aie pu trouver en Inde, à l’exception peut-être de certains aliments.


 Pour se documenter sur Hyderabad avant de venir, on peut lire un roman  « White Mugahls » de William Dalrymple  . Un moyen assez agréable de se familiariser avec « l’esprit indien », ainsi que l’hindi/urdu est à mon avis le cinéma. Enfin, pour des aspects socioculturels et religieux, il peut être bon de lire des ouvrages de présentation sur l’hindouisme mais aussi sur l’Islam. Mais pour quelqu’un qui lit l’anglais (ce qui est très conseillé pour venir en Inde), il n’est pas difficile de trouver ce genre d’ouvrages sur place. Enfin, comme guide, le meilleur semble être le Lonely Planet, le principal étant de prendre l’édition la plus récente possible, car les choses changent vite en Inde.


.1.2 Rejoindre Hyderabad

Plusieurs compagnies aériennes relient Paris (mais également d’autres villes de France) à Hyderabad, via une escale. Les compagnies présentant les meilleurs rapports qualité prix sont probablement celles des pays du Golfe. Il existe notamment deux compagnies, Emirates airlines et Qatar Airlines qui permettent de rallier Hyderabad en 13 heures environ en comptant une escale de 2h a Dubaï ou Qatar. Ces deux compagnies disposent de bureaux à Hyderabad, ce qui peut s’avérer très pratique.

Une option plus économique peut consister à prendre un vol jusqu’à Mumbai (Bombay) puis un vol intérieur. Je ne le conseille pas sachant qu’il faut pour cela changer d' aéroport, et que Bombay est une ville réputée pour être difficile à supporter au premier abord.

1.3 Budget

Une fois les billets d’avion et le visa payés, la vie en Inde est bon marché. Durant le stage, le logement ainsi que le nourriture sont fournis par la directrice de stage et seules les dépenses personnelles sont à la charge du stagiaire.

 A titre d’exemple, un déjeuner peut coûter entre 15 et 50 roupies environ (le taux de change oscille autour de 65 roupies pour 1 €), un ticket de bus entre 2 et 6 roupies, une place de cinéma entre 25 et 60 roupies… Et si l’on voyage, un billet de train en seconde classe couchette coûte 200 roupies environ pour 500 km et un hôtel correct mais bon marché entre 150 et 400 roupies selon l’endroit, la saison…

Pour se procurer de l’argent, il existe plusieurs solutions, il n’est pas difficile de changer des travellers chèques à Hyderabad, et dans ce cas, ceux en euros sont plus appréciés. De nombreux distributeurs acceptent les cartes bleues visa ou eurocard, il suffit de rechercher les ATM, très bien indiqués. Il n’est pas conseillé d’essayer de changer des roupies avant de venir, surtout si on arrive directement à Hyderabad, car on est immédiatement pris en charge par l’association.


© Marica School 2013					Crédits Photographiques : les visiteurs de Marica	 Tous droits réservés				      	Mentions légales  - plan du site

marica FR 2019-05-13.wpp  – 21/05/2019 09:21:01