Actualités :



Marica 1 - Tolichowki

 Marica Kesaram

Marica Chevella

marica FR 2021-01-22.wpp  – 22/1/21   19:15

      La dernière newsletter en anglais est disponible ici

© Marica School 2019					Crédits Photographiques :  Marica	School Tous droits réservés				      	Mentions légales

marica FR 2021-01-22.wpp  – 22/01/2021 19:15:37

BULLETIN MARICA

VOL. IV/2020



Chers Parents, Amis et Bienfaiteurs,


Les enfants se joignent à moi pour vous souhaiter un joyeux Noël et une heureuse année 2021.

Bonne santé à tous!


Nos pensées affectueuses et nos prières vont vers tous ceux que covid a fait souffrir et affligé.


Covid est un parasite tenace qui continue de paralyser la vie du pays.


 Les bus scolaires restent au parking, mais l'industrie, la construction et le commerce reprennent un rythme normal . Encore bien des restrictions pour les personnes âgées qui ne peuvent pas entrer dans les grandes surfaces. Par contre, les petits commerces semblent se multiplier, du tapis sur les trottoirs aux motos bien chargées.


A MARICA I

L'enseignement continue, un équilibre se crée. L'amitié s'instaure et le soutien mutuel devient la

norme quotidienne. Seules les grandes difficultés permettent aux valeurs de faire surface.


Pour faciliter la communication avec les parents, celle- ci est confiée à un père de trois élèves,

secrétaire de l'association des parents et enseignants de Marica. Ainsi, les rapports restent plus

simples avec tous.


Plusieurs parents prennent conscience que cette année sera en ligne et viennent inscrire leurs

enfants pour ne pas perdre une année scolaire.


Les enfants du centre de ressources nous apportent des nouvelles : Il aura fallu dix ans à Maryam

pour vaincre la paralysie cérébrale qui la clouait dans sa chaise. Elle fait plusieurs heures de physio- thérapie quotidienne, , vient marcher dans la cour de Marica. Elle a fini le cycle secondaire et est entrée au collège de commerce! Habeeb Ullah qui souffre de la même maladie a lui aussi terminé la classe X avec de bonnes notes et est entré dans le même collège.






















La pratique du don se multiplie car la saison froide arrive et les conséquences de covid sont ressenties dans tous les milieux.


Penser à son prochain et donner devient un programme scolaire. Les amis et parents apportent souvent des paquets petits et gros que la fondatrice dépose chez Goonj, une org. Humanitaire semblable à celle de l'Abbé Pierre.


Les enfants de Marica se sont portés volontaires pour aider au tri des rations alimentaires et du matériel scolaire. Ensemble, avec certains parents et membres de leurs familles, ils offrent plus de 90 jours de volontariat. Les parents expliquent à leurs enfants et leur apprennent à regarder le monde autour d'eux. Bien des familles affectées par Covid et par les inondations ont besoin d'assistance.



Le cercle des donateurs grandit. Les amis de nos familles donnent, notre fournisseur d'uniforme offre 220 tenues. L'esprit de Noël et de partage apporte de la joie dans les foyers de part et d'autre.



MARICA KESARAM

Situation inchangée dans cette école. Nul ne paie, mais les parents acceptent l'enseignement en ligne, surtout dans les grandes classes du secondaire car nous enregistrons l'activité sur le portail du gouvernement, mais ils ne poussent pas leur enfant à être assidu au travail! La survie reste pour beaucoup une considération majeure. L'investissement intellectuel est beaucoup plus rare.


Bien des écoles publiques et privées ont tout simplement fermé leurs portes. Les rouvriront-elles? Notre journal régional fait une revue peu élogieuse de cette situation.

Quelle que soit la réaction momentanée de la population, l'école est un moteur de progrès de la nation. Elle ne peut pas disparaître des campagnes où la population adulte est très illettrée. Pourtant, la jeune génération est la réserve intellectuelle du pays, après la saturation des villes. Chevella compte de nombreux collèges d'universités. La population locale accueille des étudiants venant de tous les états de l'Inde. L'exemple est sous leurs yeux.


Dans l'optique de ré-ouvrir nos portes en juin prochain au plus tard, les travaux d'entretien et

d'aménagement ont repris:

● dans le secteur des toilettes pour compartimenter les deux zones, améliorer les sols,

rajouter des toilettes et utiliser l'eau de pluie.

● Peinture extérieure et intérieure du grand bâtiment

● remplacement des batteries de l'installation photo-voltaïque qui fonctionne très bien depuis dix ans au moins.


L'investissement éducatif passe du matériel collectif à l'équipement individuel de chaque enfant, à travers l'achat de 40 tablettes équipées de la 4G, pour les élèves du secondaire. Nos programmes d'éducation sont depuis cette année en ligne pour tous, avec utilisation des applications pour les travaux pratiques. On pourrait croire que les différences disparaissent. Pour ce qui est du matériel, sans doute car nous voulons donner toutes les opportunités à nos élèves, vos filleuls. En réalité, le contexte ne change pas aussi vite. La présence de visiteurs devient essentielle pour donner plus d'audace à la nouvelle génération d'utilisateurs, leur montrer les possibilités et l'intérêt de la tablette et du coding.


L'ANGLAIS POUR TOUS

La crainte de la contagion est encore présente dans tous les villages. Les parents autorisent davantage les enfants à se réunir sur le terrain de l'école du village. Nos classes atteignent le chiffre de 25 en moyenne. A Moinabad, les classes sont plus nombreuses. Lalitha rassemble 50 enfants.


LES VISITEURS

Le 23 décembre, Léo r evient de France et vient passer quelques jours à Marica. Une partie de

foot avec les jeunes de Marica I s'impose, puis ils préparent les quartiers des visiteurs pour

Augustin et Tiphaine qui voudraient bien venir passer un an avec les jeunes de Kesaram et

Catherine qui n'a pas pu venir avant Covid.


DES DONATEURS LOCAUX

Il me faut ajouter un autre paragraphe à ce bulletin pour mettre l'accent sur les générosités locales

qui se multiplient:


Cette motivation vient, entre autres, de l'exemple donné depuis de nombreuses années par nos parrains si fidèles et très généreux. Vous êtes des piliers de Marica. Les distances n'existent plus. Vous voici promus au rang d'éducateurs à distance!


Merci de tout coeur d'être des sponsors actifs et généreux.


Avec l'amitié et les voeux les meilleurs de tous à Marica.


Marie Christine de Rochemonteix

Fondatrice

Edité à Marica Higher Educational Sty, Nizam Colony – Tolichowki – Hyderabad 500008


amis-marica.org * facebook (Marica High School) * mcderochemonteix@gmail.com


Love, Peace, Harmony

20 décembre 2020