VOL III/2018                                           BULLETIN MARICA                     18 Décembre 2018



Love, Peace, Harmony 18 December 2018

Chers Parents, Amis et Bienfaiteurs,

Tous les enfants et le personnel de Marica se joignent à moi pour vous souhaiter un :

JOYEUX NOEL et une HEUREUSE ANNEE!

Nous pensons spécialement à tous ceux qui vivent aussi des moments tendus et agités.


MARICA I - TOLICHOWKI - 365 enfants

Tous les élèves préparent activement Noël de diverses manières : les uns forment une petite chorale et apprennent les chants classiques. D'autres préparent des costumes, la scène et le petit sapin. Cette année, c'est lui qui a été à l'honneur car, dès le 10 décembre, notre superviseur, Mme Juveria a invité Claire de Suisse à rassembler les enfants de classe V autour du sapin pour y choisir un cadeau d'une autre nature: offrir un moment amical à un enfant seul, aider un voisin pour faire ce qui est difficile, offrir les vêtements et jouets inutilisés, envoyer une lettre à ses grands parents.


Après un premier moment de surprise, les enfants ont compris et font de leur mieux. Quelques uns ont écrit leurs impressions sur un petit billet.


Au Centre de Ressources, Madame Zarina, la directrice entoure ses petits pour qu'ils s'intéressent aux activités proposées. C'est ainsi qu'après deux ans d'efforts, Baktiyar peut maintenant appendre le langage des signes. Un nouvel enseignement se structure. Zohair a pu rejoindre Baktiyar et, bien souvent, c'est toute la classe III qui apprend avec eux. Nos garçons deviennent très bavards et ont des copains qui leur parlent avec les gestes!


Zainab et Saba aiment la vie à l'école. Bien souvent, elles trouvent l'aire de jeux trop bruyante et se réfugient auprès de la maîtresse. Elle expriment leur satisfaction et leur joie par un mot et un grand sourire.


Mudassir étudie avec assiduité dans la perspective de l'examen public de Mars 2019. Tous les jours, il écrit une page pour exprimer une opinion, des sentiments, ses rêves, sa vision du monde et ses aspirations pour le futur. De quoi rêve-t-on lorsque l'on passe sa vie sur un fauteuil roulant ? Le contact quotidien des 25 garçons de classe X lui donne de l'énergie. Il veut absolument continuer ses études. Son succès à Marica est celui de toute la classe.


Maryam est très enthousiaste. Elle s'enhardit pour marcher avec ses cannes anglaises. Elle a la volonté ferme de progresser autant sur le plan physique que scolaire. Adnan, dont la vue baisse régulièrement ne peut plus rester en classe. Sa famille a accepté qu'il étudie au centre de ressources. Il est donc avec Maryam. Tous les professeurs donnent des cours particuliers à nos trois ainés.


Bien que nous ayons encore deux ans pour nous préparer à l'examen public, nous restons très vigilants pour qu'il n'y ait pas de retard ou de lacune.

Au-delà de la vie scolaire, notre bâtiment sert à la vie civique lorsqu'il y a des élections. Les dernières ont eu lieu pendant la première semaine de décembre. Marica a été transformé en centre de vote.


MARICA KESARAM - 325 enfants

La construction n'a guère progressé pendant un mois car les techniciens sont allés sur des chantiers plus lucratifs. Nous imaginons toutes les astuces possibles pour faire poser les fenêtres en aluminium. Les élections ont été une autre raison pour ce retard. La situation s'est enfin débloquée

le 19 décembre et nous 'fonçons' pour rattraper le temps perdu. A part ce détail, le deuxième étage est terminé et notre fête de Noël a été organisée dans l'auditorium.


En bas, les classes sont actives. Les maîtresses travaillent sous la direction d'une société de Delhi qui guide le personnel pour les techniques d'enseignement et l'organisation des activités. Les enfants participent tous en classe. Pour certains, l'effort à fournir est énorme car ils ne sont pas habitués à exécuter une tâche indépendamment. L'expression en anglais est obligatoire. Petit à petit, les enfants progressent. La plus grande difficulté est d'obtenir un bon anglais des enseignantes qui ont toutes fait leur scolarité dans des écoles en Telugu. Les enfants progressent plus vite que leurs amis du village de Chevella où la rigueur de l'anglais est moindre.

Les enfants deviennent pratiques et sont heureux d'apprendre à travers des expériences. En classe, on joue avec un ballon pour apprendre la pression de l'air, on plie des papiers pour apprendre les forme en 3-D et les volumes. Les enfants aiment apprendre in situ: à la station d'essence, au magasin, à la poste, à l'école les jeux, les fêtes, le chant, la danse. Lire reste la grande difficulté

malgré les sessions de soutien et la petite bibliotèque de jardin qui permet de regarder une image et lire 3 lignes avant d'aller en classe.

Les parents comprennent la nécessité du changement et nous font confiance. Ils achètent un 'touchphone' pour voir comment leur enfant apprend en classe, ils posent des questions et viennent aux réunions de classe. Ils reçoivent des voeux en langue anglaise et font traduire la lettre à leurs enfants pour vérifier leur niveau de compréhension.


Cette année, 8 enfants orphelins de père ont été accueillis à Marica Kesaram. Ils reçoivent l'entière gratuité des études, et ce, jusqu'en fin de classe X. Le complément alimentaire est servi régulièrement et les enfants sont en bonne santé. Si certains ont

besoin de plus d'alimentation, nous vérifions avec la famille et leur docteur et apportons le nécessaire au cas par cas.

Un deuxième camp médical a été organisé avec le concours du département de l'éducation pour la distribution de vermifuge. Cet événement a été l'occasion de revoir tous les parents et de refaire passer des messages d'hygiène et de bonne santé quotidienne.


A l'occasion de Noël, 45 élèves sont allés à Shunem, un home pour personnes âgées. Ils ont présenté un spectacle en Telugu, chanté devant une audience attendrie et ont passé un long moment à bavarder en Telugu avec tous. Les festivités continuent pendant toute la semaine pour partager la joie de Noël avec tous.


MARICA DKK

Marica Higher Educational Society a obtenu le certificat d'exemption de taxes. Sur la base de ce document très important, les negociations reprennent pour redonner au bâtiment sa fonction éducative, sous le nom d'une autre société. Des clients viennent et nous espérons que la vie reviendra dans la maison avant juin 2019.


LES VISITEURS

Après le retour de France de la fondatrice en octobre, deux visiteuses d'un autre type sont venues à Marica. Toutes deux veulent comprendre le développement et l'orientation de la modernisation du pays, de l'état du Telangana et de la nécessité d'être actif dans les régions plus reculées. Voici leur commentaire sur leur passage à Marica :

“Solange, qui fait partie de l’ONG suisse Frères de nos Frères qui a participé plusieurs fois aux constructions des écoles de Marica, est revenue en Inde fin Novembre et a accompagné Marie-Christine au Népal pour apporter les ordinateurs portables. Venir régulièrement sur le terrain permet aux volontaires européens des associations donatrices de rester bien informés sur la réalité des actions entreprises, de leur contexte et des éventuelles difficultés. Un contact direct et régulier entre les partenaires est essentiel”.


“Claire, une juriste, visite l'Inde pour la première fois. Ses impressions sont celles d'un pays magnifique, dans lequel les couleurs vives, la poussière, les bruits de la rue et les contrastes dans la société civile créent un monde intense, difficilement imaginable pour une tranquille citoyenne helvétique! Cependant, contrairement au dicton selon lequel “l'Inde, on adore ou on déteste”, son

appréciation des aspects tant positifs que negatifs du pays est plutôt modérée.

Pendant son sejour, Claire a longuement discuté avec les plus grands élèves des classes VI et VII. Ensemble, ils ont préparé les lettres et les collages pour les parrains”.


AUTRES PROJETS

Action commune des écoles de Tolichowki et Kesaram : Visite de deux home's pour les enfants des rues, Shunem et Child Haven, deux groupes de 140 et 210 enfants respectivement. Dons de vêtements, matériel de sports, de jeux et bien sûr de gateaux de Noël.


Marica Tolichowki a chargé deux ordinateurs portables avec des films éducatifs, l'encyclopédie Britannica, des expériences de science. Solange and Marie Christine ont rendu visite à Calyx School dans le district de Sianjya, près de Pokkara dans l'ouest du Népal. Le matériel éducatif indispensable permet aux enseignants d'offrir des classes audio visuelles et garder le lien avec le

reste du monde pour que les élèves des montagnes aient, eux aussi, la possibilité d'un avenir digne.  


Ci-après quelques photos. Pour compléter votre information, vous pourrez visiter notre nouveau site web après le 15 janvier 2019 :

www.amis-marica.org


Nos écoles progressent malgré les difficultés locales. Marica Kesaram offre une vie meilleure à de nombreux enfants en difficulté des régions isolées. La vie à Marica leur permet de progresser et de prendre confiance en eux.


Votre fidèle soutien et vos encouragements sont très appréciés et nous vous remercions du fond du coeur pour tous les gestes qui sont faits en faveur des enfants de Marica.


Avec l'amitié de tous à Marica.

Marie Christine de Rochemonteix - Founder


Edited at Marica Higher Educational Sty, Nizam Colony – Tolichowki – Hyderabad 500008

Actualités :


Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn

Marica 1 - Tolichowki

Marica 2 : DKK : fermeture depuis mai 2017

Marica Kesaram

Marica Chevella

marica-FR-2019-02-15.wpp  – 15/2/19   15:50

Téléchacharger le prospectus
 en entier

Ci dessous le prospectus de l’école pour l’année scolaire 2016-2017

Message d’une bénévole à tous les visiteurs de ce site .


Bonjour à toutes et tous ,


Je reviens d'un voyage passionnant d'un mois en Inde (dans le Telangana), pendant lequel j'ai eu la chance de m'occuper d'un petit groupe d'élèves de six à treize ans au sein de l'organisme ' Maricaschool '. 


Maricaschool est un groupe d'écoles privées accueillant 700 enfants, situées autour d'Hyderabad (l'école de Tolichowki,  dans la ville même, et Kesaram, pour les enfants du village de Chevella). 

L'école accueille régulièrement des volontaires, de différents âges, et recherche actuellement de nouveaux bénévoles, afin de continuer le travail. Ces bénévoles prennent en charge un petit groupe d'élèves qui ont besoin d'une attention particulière. 


Selon les missions, les volontaires s'occupent d'enfants quelquefois handicapés ou manifestant un retard scolaire plus ou moins important. Le but est de les remettre à niveau, donc de leur enseigner les bases, afin qu'ils gagnent en confiance et puissent suivre ensuite les cours de leur classe. Les notions à enseigner sont donc très basiques : alphabet, lecture, additions, multiplications etc... Chaque bénévole apporte un peu de lui-même, et tout type d'activités sportives ou artistiques (bricolage, cuisine, jeux...) qu'il peut organiser sont encouragées. La seule compétence qui vous est demandée est d'être capable de communiquer, en anglais, avec les enfants et les adultes de l'école. 


Ces enfants sont particulièrement attachants et manifestent une réelle motivation pour apprendre, ce qui rend l'expérience d'autant plus agréable et enrichissante. Ils m'ont beaucoup apporté, bien sûr, mais ont surtout progressé significativement pendant les cours, qui resteront des moments inoubliables. 


Le cadre est accueillant et les enseignantes chaleureuses. La directrice des établissements, Marie-Christine de Rochemonteix, est une personne passionnée et très à l'écoute. Elle est présente pour les jeunes qu'elle accueille tout au long du voyage, et les accompagne, conseille et soutient. 

L'expérience ne se résume pas uniquement à la participation au sein de l'école; on y découvre également l'Inde et son fonctionnement : sa population, son mode de vie, les lieux touristiques...

Si le choc culturel reste important, puisque nous vivons dans les conditions de vie du village, l'expérience en est d'autant plus enrichissante et authentique. 


Si tout cela vous donne envie de partir vous aussi, et apporter votre aide, précieuse, aux enfants de Maricaschool, n'hésitez pas à m'envoyer un message privé, je vous mettrai volontiers en contact avec Marie-Christine, qui vous aidera à organiser votre départ. 


Sachez que votre énergie et votre présence auprès des enfants à Maricaschool sont sincèrement appréciées et nécessaires à l'école. Celle-ci a vraiment besoin de bénévoles pour faire progresser les enfants et continuer le travail que d'autres avant vous ont amorcé.

Elisabeth et Bérénice



Classe audio visuelle à Marica I

Marica I : Audio visual teaching

Bibliotèque de jardin
 the garden library

© Marica School 2019					Crédits Photographiques :  Marica	School Tous droits réservés				      	Mentions légales  - plan du site

L'art du débat – Debate

Centre de Ressources
- the Resource Centre

Mudassir prête serment. Mudassir takes a pledge.

Apprendre le langage des signes avec les amis

Learning sign language with friends

Activités en classe II -

Activities in Class II

La pression de l'air

Learning air pressure

Jeu de throwball
Throwball game

Réunion de parents -
Parents teachers meeting

Photos illustrant cette newletter en bas de page… clic

marica-FR-2019-02-15.wpp  – 15/02/2019 15:49:30