BULLETIN MARICA


Chers Parents, Amis et Bienfaiteurs,

Nous vous espérons tous en bonne santé et entourés de tous les vôtres pour profiter ensemble de l'été. Nous n'oublions pas les victimes du temps et des catastrophes naturelles qui doivent reconstruire.


TELANGANA ET INDE DU SUD


Comme partout ailleurs, l'opinion publique sur l'éducation en ligne ou à l'école est très divisée. Si tous souhaitent une protection maximale pour les jeunes, il n'en reste pas moins que les règles sanitaires sont difficiles à appliquer et à respecter. Nul ne veut être contaminé, mais tous veulent se retrouver dans les centres commerciaux et les réunions sociales. Comment est-ce compatible avec covid ?


Le gouvernement fédéral et les ceux de chaque état font de leur mieux pour encourager la population à se faire vacciner. Les enseignants sont prioritaires. Puis vient la catégorie des étudiants. Déjà les écoles enregistrent tous les jours, sur le portail des académies d'éducation, le nombre de personnes vaccinées dans chaque catégorie. Pour les jeunes de 6 à 18 ans, les vaccins sont encore à l'étude et ceux-ci doivent rester à la maison. En ville, les parents préfèrent cette sage solution et adoptent l'enseignement en ligne, à la maison, ou dans un centre tutoriel proche de chez eux.


.En région rurale, les parents ferment la tablette et emmènent leurs enfants aux champs. Ceux-ci travaillent à partir de l'âge de 8 ans. En effet, les écoles sont fermées et ne servent donc plus de repas gratuit de midi. Les enfants participent à l'économie de la famille. C'est une nécessité car les femmes doivent travailler davantage à la maison sans aucune rémunération. Elles mangent moins et ont du mal à se réinsérer dans le monde du travail.


MARICA KESARAM

A présent, L'école est fermée et vide. A tour de rôle, la directrice, l'assistante administrative, les enseignantes et le chauffeur se relaient pour assurer une permanence et faire l'essentiel du travail. Le reste est fait à distance, à partir de la maison. Seule une équipe réduite se partage toutes les tâches et les salaires sont payés très régulièrement.

Les parents n'accordent aucun intérêt à l'éducation en ligne malgré la fourniture importante de tablettes aux familles et dans divers villages pour créer des points d'études. Ce qu'ils veulent c'est le retour à l'école physique, le repas de midi gratuit et les enfants en classe du matin au soir pour pouvoir aller travailler. A l'heure actuelle, un grand nombre de nos enfants travaillent dans les champs et il nous faut être très stricts avec les enfants parrainés pour qu'ils passent quelques heures à étudier tous les jours, sous risque de perdre ce précieux parrainage. Nous estimons avoir une centaine d'enfants réguliers. Cependant, la communication est envoyée aux 300 enfants inscrits avant covid.


Tous les jours, les enfants ont une classe sur youtube, une réunion sur zoom, des travaux pratiques, projets, recherches à faire seuls a la maison, sous contrôle parental pour les plus jeunes. Le travail exécuté est envoyé par whatsapp à la correction et les notes sont ainsi enregistrées et pourront servir, le cas échéant en fin d'année scolaire pour confirmer la promotion en classe supérieure.

Suivant les directives données par le Gouvernement du Telangana , l'enseignement en ligne a repris le 1erJuly 2021, avec le programme suivant :

4 classes quotidiennes pour les classes secondaires (4e à 2nde), 3 pour les classes secondaires (6e,5e) (Middle school), 2 pour les classes primaires (CE2 à 5e)

Les plus jeunes ne sont pas encore invités. Tout se fait encore avec l'assistance des parents qui sont les interfaces des enseignants, et ce 30 minutes par jour.


L'agenda hebdomadaire est envoyé à tous. Il comprend pour chaque sujet:

•Au moins trois classes par semaine sur youtube ou un site officiel, suivies d'une session sur zoom pour vérifier si les élèves ont bien écouté. S'ils répondent à 4 questions sur 5, ils sont déclarés présents et sont notés. Dans le cas inverse, ils sont déclarés absents.

•Au moins trois cours par semaine sur Zoom, de 40 minutes chacune , pour discuter de points de grammaire, d'expériences de science, de problèmes de Maths, donner des explications complémentaires.

Pour compléter, les maîtresses utilisent le téléphone simple pour guider davantage les enfants qui ont plus de difficultés, qui ont besoin d'un adulte pour exécuter les exercices. La, bien souvent, toute la conversation est en telugu, surtout avec les mères qui font leur possible pour comprendre et suivre les instructions.


MARICA I À TOLICHOWKI

Ici aussi, bien des enfants ne viennent pas en ligne. Leurs parents ont opté pour une autre formule en attendant le retour à l'école. A ce jour, nous avons 120 enfants sur nos listes mais nous communiquons avec les 360 enfants inscrits à Marica avant Covid.

L'enseignement en ligne est similaire à celui dispensé à Kesaram, mais les programmes sont ceux du CBSE, une académie de Delhi . La gestion est stricte et la participation est bien meilleure qu'en zone rurale. Les parents ne veulent pas perdre une année. Les plus motivés veulent devenir membre de l'association des parents pour être plus impliqués. Cette participation (parental partnership) est très appréciée: des parents ont été choisis pour être chargés de la communication avec les autres parents. Le résultat est positif et la situation beaucoup plus calme à l'école.


LES PROJETS


L'anglais Pour Tous dans les écoles urbaines et rurales, publiques et privées. Comme le disent les journaux, les taux de covid baissent légèrement, mais il n'est pas encore possible de reprendre ce projet.


Nous exprimons notre sincère gratitude au Consulat de France de Bangalore qui a offert le 14 juillet dernier de renouveler le don offert l'an dernier. Nous avons dû décliner car les livres offerts sont liés à une licence d'éducation qui ne dure que 10 mois.


Restructuration de l'administration du compte f c r a qui reçoit les dons de l'etranger. Le 1er janvier 2021, le gouvernement indien a informé les ONG et associations de la nécessité d'ouvrir un compte à la State Bank of India (SBI) à Delhi. Cette instruction apparemment simple a pris plus de 6 mois et nous sommes maintenant prêts à recevoir tous vos dons très généreux. Pour les donateurs, il n'y a aucun changement.


Campagne de marketing en France pour trouver des parrains et donateurs. Une élève d'Edhec Nice est l'auteur de ce projet. Léonie n'a pas pu venir comme prévu faire son stage à Marica à Hyderabad. Elle a décidé d'exercer son talent autrement, à partir de la France.


Visiteurs – Rencontre exceptionnelle de Ms Shaheena de Microsoft et déjeuner avec la directrice et quelques enseignantes de Marica Tolichowki. Ms Shaheena nous raconte avec humour son parcours de vie, du bidonville à Microsoft. Elle offre de bavarder avec des élèves qui se sentent humiliées dans leur milieu ou qui n'osent pas s'affirmer dans un milieu familial, scolaire ou professionnel. Ces invitations ont pour but de mettre en contact nos aînés des classes de IX à XII avec des professionnels jeunes et dynamiques. Étudier avec une optique déterminée aidera de nombreux élèves. Covid casse le face-à-face, à nous à le remplacer autant que possible dans le quotidien pour que la génération qui travaille encourage celle qui aspire à trouver un emploi.

Vos expériences, vos exigences, commentaires et suggestions nous aident autant que les dons pour

garder un niveau de qualité de travail. N'hésitez pas à les partager également. Nous vous en sommes

très reconnaissants.

Du fond du coeur, merci à vous tous qui aidez les enfants de Marica à trouver une place dans la vie.

Avec l'amitié de tous.

Marie Christine de Rochemonteix

Fondatrice



collage 1 – Divers articles de journaux récents : Covid en Telangana

1.Les femmes ont souffert davantage pendant Covid.

2.Le retour à l'école, un geste amical.

3.les parents de la campagne veulent le retour a l'ecole physique

4.Un groupe d'étudiants passent un examen national. Elles reçoivent un kit immunitaire

5.Covid semble baisser en Inde
























Collage 2 – Sécurité et information à Marica

1.Marica baisse ses tarifs pour aider les parents

2.Le personnel sanitaire de la municipalité pulvérise du bactericide .

3.Normes de sécurité

4.compte-rendu à l'Académie de Delhi du personnel vacciné à Marica I


































Collage 3Education à Marica , pendant Covid

1.Les enfants de Kesaram respectent les normes pour venir écrire leurs examens

2.Dans la salle des professeurs, à Marica I

3.Cours en ligne, un groupe du centre de ressources

4.Reunion sur zoom, Big Mam accueille les participants

































Collage 4 - Vie sociale à Marica I

1.Célébration à Marica, un petit groupe représentatif se rassemble sous le drapeau.

2.Inspection par une représentante de l'Académie de Delhi.

3.Séance de yoga matinal pour tous les enfants.

4.Invitation d'une développeuse de Microsoft et déjeuner cordial, en petit nombre



























Collage 5 – A Kesaram

1.Les bus au repos

2. Distributions régulières dans les bidonvilles de Chevella

3.Nos enfants étudient en ligne


Actualités :



 Marica Kesaram

Marica Chevella

marica FR 2021-10-03.wpp  – 5/10/21   11:51

      La dernière newsletter en anglais est disponible ici

© Marica School 2019					Crédits Photographiques :  Marica	School Tous droits réservés				      	Mentions légales

marica FR 2021-10-03.wpp  – 05/10/2021 11:51:12

VOL. II/2021

 Love, Peace, Harmony

mercredi 28 juillet 2021

Dernière minute  : Marie-Christine, fondatrice, est décédée brutalement à Hyderabad le 8 septembre 2021. Les amis de Marica School s'associent à la douleur de ses filles.