BULLETIN MARICA

VOL I/2020                                                     L ove, Peace, Harmony                                     30 Mars 2020

Chers parents, amis et bienfaiteurs,

Nous vous souhaitons bonne santé et patience pour revenir bien vite à un rythme normal de vie. Tout comme en Europe, la vie en Telangana est paralysée et chacun est prié de rester à la maison.Les écoles sont fermées, les rues vides, les chantiers déserts.


A MARICA KESARAM

Construction en cours d'un study hall, un préau pour protéger les enfants du soleil essentiellement. La dernière phase de pose des tôles d'aluminium attend la levée des restrictions gouvernementales. Le matériel est déjà livré.

Les enfants ont eu un trimestre normal. La distribution du supplément alimentaire a été régulière et appréciée. Sous contrôle de l'hôpital du gouvernment, un camp médical a été organisé pour la distribution annuelle d'un vermifuge.

Les enseignement est terminé dans les classes primaires et secondaires. Les examens sont annulés.Les enfants seront promus sur la base du travail quotidien. Pour les élèves de classe X, il leur faut attendre les instructions du gouvernement du Telangana pour passer les examens manquants.


Dans l'école, de nombreuses activités ont marqué ce trimestre. Les plus importantes sont: L'exposition annuelle de Sciences et Arts. Elle a été l'occasion de faire de gros efforts pour construire des modèles dynamiques, intégrer l'utilisation de l'électricité et des téléphones pour faire fonctionner les modèles.


Des projets plus classiques : le jardinage et la protection des plantes, le solaire et la ré - utilisation immédiate du papier surtout et des plastiques Les concours, qui plaisent toujours : peinture sur le sable à l'occasion de Sankranti, en janvier, portraits et contours de postures de Mahatma Gandhi à l'occasion de la journée qui lui est

consacrée, visite du village musée de Shilparam pour comparer la vie rurale traditionelle et celled'aujourd'hui.


A TOLICHOWKI

Depuis janvier, préparation intensive des élèves de classe X à l'examen final. Habeeb Ullah, mal voyant et souffrant de paralysie cérébrale a été au centre de nos occupations. Ayant reçu la permission de l'académie de Delhi, un scribe a été entrainé à travailler au quotidien avec Habeeb pour que tous deux coordonnent bien le jour de l'examen.

Maryam a également passé l'examen final de classe X, mais a appris avec le programme plus simple d'une académie locale. Les connaissances acquises à Marica ont été une base solide qui lui a permis de “faire ce pont”. Elle n'a pas été autorisée à étudier cette année à Marica pour des raisons familiales.


Mudassir est entré au collège Iqbalia, voisin de Marica et nous avons eu de bonnes nouvelles de lui. Il a été régulièrement au collège et continue ses études avec une assistance un peu plus soutenue.


Adnan vient de terminer la classe IX. Il devient donc notre élève de l'année. Pour lui aussi, nous aurons le service de scribe. Mais avant de penser aux examens, il nous faut organiser l'année scolaire. Nous chargeons l'ordinateur avec les multiples logiciels requis pour décharger tous les livres scolaires en format MP4 et vocal, mettre un internet oral. La famille a décidé de coopérer avec Marica désormais et les choses deviennent plus simples.


LES CLASSES KARADI

Le programme dynamique a permis à 575 enfants défavorisés, dispersés dans 8 points urbains et ruraux surtout d'apprendre l'anglais à travers le chant, la danse, les histoires et la lecture. Dans les villages reculés, les enfants ont beaucoup apprécié la méthode ludique, le chant et la danse. Les directeurs et les maires nous demandent de revenir enseigner chez eux en juin prochain. Haleema,


Roma et Marie Christine ont fait une inspection de fin d'année. Les enfants veulent parler. Ils sont enthousiastes et intéressés. Ce programme a été financé par la société aéronautique, Safran, pour l'achat du matériel : projecteurs, ordinateurs et livres. L'école Blanche de Louvencourt et les familles des élèves ont pris en charge les salaires, le transport du personnel, l'entretien du matériel électronique des villages. Les coupures de courant sont notre pire ennemi.

Selon les écoles, 90% à 100% du programme a été enseigné. Puis nous avons du stopper le 15 mars dernier. Lorsque nos maitresses n'ont pas pu se déplacer, certains directeurs d'école ont assuré les classes pour que les enfants répètent tous les jours.


Des que possible, nous reprendrons contact avec tous les directeurs d'école et famille pour reprendre le service.


VISITEURS

Quentin, arrivé mi décembre. a participé à la préparation et à l'envoi des rapports de Noël. Il a beaucoup fait parler les enfants, les a fait écrire et les a aidés à préparer la lettre de mars. Il a également préparé les collages de photos prises en classe et dans l'école et c'est gràce à lui que nous pourrons vous envoyer un rapport en avril ou en mai prochain. Il a vérifié les équipements, le matériel, les jeux et les ordinateurs pour que tout soit en état pour la rentrée scolaire. Nous venons de recevoir un message. Quentin est rentré à Paris. Il fait une quarantaine de 15 jours avant de pouvoir rejoindre sa famille en province.


Merci de tout coeur à vous tous qui soutenez nos efforts sur le terrain.

Avec les amitiés de tous à Marica.

Marie Christine de Rochemonteix

Fondatrice


BULLETIN MARICA

Edité à Marica Higher Educational Sty, Nizam Colony – Tolichowki – Hyderabad 500008

mcderochemonteix@gmail.com


Actualités :



Marica 1 - Tolichowki

 Marica Kesaram

Marica Chevella

marica FR 2020-04-02.wpp  – 2/4/20   16:08

Noël 2019  à Kesaram

      La dernière newsletter en anglais est disponible ici

DISTRIBUTION DE PORRIDGE à Kesaram

SATVIKA PRESENTE SON PROJET SUR
LA PROTECTION DES PLANTES

LES ENFANTS DES VILLAGES
APPRENNENT L'ANGLAIS

© Marica School 2019					Crédits Photographiques :  Marica	School Tous droits réservés				      	Mentions légales

marica FR 2020-04-02.wpp  – 02/04/2020 16:07:14